L’Internet des objets (IdO)

L’Internet des Objets (IdO) ou Internet of things en anglais, si vous ne connaissez pas ce terme, est tout simplement le futur du high-tech, de l’objet connecté, et de la technologie en général. L’Internet des objets en 2020 aura connecté 50 milliards d’appareils. Pour que l’Internet des objets fonctionne, chaque appareil doit avoir un seul logiciel : Un minuscule élément de technologie connu sous l’abréviation de MEMS, qui est l’abréviation de Microsystème électromécanique.

Les MEMS sont de minuscules capteurs de faible puissance. Les MEMS sont si petits que 100 d’entre eux peuvent tenir sur une pièce de 10 centimes. L’Internet des Objets permet de détecter, de penser et d’agir, mais uniquement si ces capteurs sont utilisés. Ils sont explicitement, les yeux et les oreilles de l’Internet des objets.

L’Internet des objets est le réseau d’objets connectés qui intègrent une technologie embarquée pour communiquer et détecter et/ou interagir avec son fonctionnement interne et l’environnement extérieur.

Demain tous les produits high-tech intégreront l’Internet des objets

Les smartphones qui nous accompagne toute la journée, aux voitures que nous conduisons (90% devraient être connectées d’ici une poignée d’années), aux locaux dans lesquels nous travaillons et aux logements dans lesquels nous vivons, tous seront reliés à d’énormes infrastructures de réseaux de données.

Prochainement, un système mondial de réseaux informatiques interconnectés, de capteurs, de leviers d’action et de matériels utilisant chacun le protocole Internet sera mis en place, Ce qui pourra avoir comme impact de changer nos vies. Elle sera la prochaine génération d’Internet. Une de ces étapes est notamment le web des objets.

L’IdO permet de connecter les objets entre eux

L’Internet des objets est l’interconnexion de matériels, de véhicules, de bâtiments et d’autres éléments intégrés à l’électronique, aux logiciels, aux capteurs et à la connectivité réseau qui permettent à ces objets de collecter et d’échanger des informations sous forme de données numériques.

Pour faire simple, des appareils se connecteront à d’autres appareils avec ou sans intervention humaine. Lorsqu’un produit technologique est équipé de capteurs, il peut savoir dans quel état est son fonctionnement, et si cela est nécessaire, peut lancer sa propre maintenance.

Dix millions de voitures sans conducteur devraient être en circulation d’ici les prochaines années et devraient (selon les statistiques) réduire de 90 % le nombre de tués sur les routes. Afin de nous mener à destination en toute sécurité, les voitures pourront interagir avec d’autres voitures, avec la station météo, les informations du trafic routier, au ministère des Transports, aux feux de signalisation et à la route que nous prendrons.

Une intégration globale de l’Internet des objets qui facilitera le quotidien ?

L’IdO permet de détecter ou de contrôler à distance des produits physique grâce à l’infrastructure de réseau existante, créant ainsi des possibilités d’intégration plus directe du monde physique vers les systèmes informatisés, ce qui se traduit par une efficacité, une précision et des économie financières optimisés, en plus de réduire les interventions humaines.

L’Internet des objets permet à présent la communication entre les objets physiques. Les appareils se connectent et communiquent avec d’autres appareils et contribue à créer un monde plus connecté et plus efficient. Mais ce n’est que le début, l’Internet des objets est en pleine croissance et la révolution est en marche.